Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/174

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


se rendant à son travail. Holmes, enveloppé dans son grand pardessus d’hiver, gardait le silence et j’étais heureux de l’imiter, car l’air était très vif et nous étions partis sans déjeuner.

Ce ne fut qu’après avoir absorbé du thé au buffet de la gare et nous être installés confortablement dans un compartiment du train de Kent que nous fûmes en état, lui de parler, et moi d’écouter. Holmes tira alors une lettre de sa poche et me lut ce qui suit :

« Abbaye de Grange Marsham, Kent.
3 heures 30 du matin.
« Cher monsieur Holmes,

« Je serais très heureux d’avoir, d’urgence, votre concours dans une affaire qui paraît devoir sortir de l’ordinaire et rentrer tout à fait dans vos cordes. Je me suis borné à délivrer la femme et j’ai eu soin de laisser toutes choses en l’état. Je vous en prie, ne perdez pas un instant, car il me semble difficile de laisser ici sir Eustache.

« Bien vôtre,

« Stanley Hopkins. »