Page:Dumourier Pache - Correspondance durant la campagne de Belgique, 1792.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
iij

c’est une mauvaise monture puur disputer le prix de la course.

Puisse cet avis faire rentrer en eux-mêmes cette foule de gens qui croyent être propres à tout, et leur faire sentir que les hommes de cette espèce sont pour le moins aussi rares que ceux qui ne sont bons à rien : leurs sentimens peuvent être louables ; mais dans des cries comme celles où nous nous trouvons, la foi sans les œuvres ne peut suffire à notre justification.

Au reste, si cette correspondance tombe pas hasard entre les mains de nos ennemis, ils apprendront ce qu’ils doivent espérer de leurs projets ; ils compareront les succès de nos armées avec les moyens qui leur étoient fournis ; ils verront des