Page:Encyclopedie Planches volume1.djvu/9

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



Fig. 4. Le profil de la charrue en entier, la roue antérieure A supprimée. Les mêmes lettres désignent les mêmes parties qu’aux figures précédentes.

5. Le soc & l’aiguille séparés.

PLANCHE III.
La charrue à tourne-oreille.

Fig 1. La charrue entiere vûe en perspective.

A B, les rouelles ou roues, fig. 1. 3.

9, V, le têtard, 3. 5.

a, a, jumelles ou mammelles, 1. 3. 5.

5, 8, traversier, 1. 3.

u P N, le collier, 4. 5.

O, rondelles ou dehourdoirs, 1. 5.

C D, la haie, 1. 5.

c, d, le scep, 1. 5.

L G, étançon, 1. 3. 5.

L H, L K, mancherons, 1. 3. 5. 6.

E F, oreille, 2. 3.

T, selette, 1. 5.

R, S, joucquoi, ou joucquoir, 1. 5.

Z Æ, l’embranloir, 1.

Z Œ, la hardiere, ou hardiau. 1.

Æ Œ, la commande, 1.

X Y, le soc, 1. 3. 5. 6.

12, la lumiere, 3.

6, 7, les briolers, 1. 3.

G, mortoise en gueule de loup, sur le haut de l’étançon, 3. 6.

10, 11, le petit têtard, 1. 3. 5.

13, le pretre, 1. 3. 5.

14, 15, le pleyon, 1. 5.

TR, TS, essais ou épées, 1. 5.

2. e f, la face intérieure de l’oreille. h, l’arbalêtrier qui s’implante dans le trou L de l’étançon. g, poignée de l’oreille. e, crochet qui entre dans un piton fixé en b à chaque côté du scep, fig. 1. 3. & 5. E F, face extérieure de l’oreille.

3. Plan à vûe d’oiseau de l’avant & de l’arriere-train de la charrue. X Y, les fourchettes ou fourceau.

4. Le collier ou chignon. P, la clef du chignon qui embrasse le têtard en-dessous. Le chignon s’applique sur la cheville 11 (fig. 3.) qui traverse le petit têtard.

5. Profil de la charrue, où la roue antérieure A est supprimée.

6. Vûe de face des fourchettes X Y.

PLANCHE IV.
Herses. Rouleau. Herse roulante.

Fig. 1. Herse quarrée. A B, palonnier. C D, la corde. E F, grand bras. E G, tête. G H, second bras. O, bras du milieu. P P, petit bras. k l, m n, épée ou batte. Cette herse a vingt - cinq dents.

2. Profil de la herse, vû du côté du bras G H.

3. Herse triangulaire faite de deux bras assemblés à mi-bois en D sous un angle de 60 deg. & écartés par trois traverses. La premiere traverse a deux chevilles ou dents; la seconde, quatre; & la troisieme, sept; & chaque bras, six: ce qui fait en tout vingt-cinq.

4. Rouleau B b, avec son brancard fait de deux treselles A B, a b, assemblées par une traverse C c.

5. Herses roulantes avec leurs chevilles ou dents de fer, & leur brancard.

6. Profil de la herse, fig. 5.

PLANCHE V.
Maniere de brûler les terres.

Fig. 1. Gasons.

2. Gasons dressés.

3. Fourneau de gasons séchés, commencé.

4. Fourneau achevé.

5. Arrangement des fourneaux.

6. Maniere dont on laboure avec la charrue à versoir, en la conduisant de A en B, de C en D, de E en F, de G en H, &c. L’inclinaison des hachures


marque celle du versoir sur la longueur du sillon.

Fig. 7. Maniere dont on laboure en planche avec la même charrue, en la conduisant de A en B, de C en D, de E en F, de G en H, de K en L, de M en N, de O en P, de Q en R, de S en T; sur laquelle ligne S T on revient de T en S; ce qui forme la séparation des planches.

8. Maniere dont on laboure avec la charrue à tourne - oreille. On ouvre un sillon de A en B, l’oreille étant à droite, comme les hachures en représentent la position; puis on ouvre un autre sillon à côté de celui-là de C en D, observant de changer de côté l’oreille de la charrue; & ainsi de suite, en changeant successivement l’oreille de côté.

SEMOIRS.
PLANCHE Iere.

Fig. 1. Semoir composé sur les principes de MM. Duhamel, Tull & autres. Le semoir tout monté en perspective. A B D C, le brancards sur lesquels sont posés les coffres du semoir. G, socs antérieurs. H, socs postérieurs. K, L, K, les trois dents de herses. K, un des tourillons du cylindre. B g, C h, les mancherons. E F, le gouvernail.

2. Elévation latérale du semoir. Les dénominations sont les mêmes que dans la figure précédente.

PLANCHE II.

Fig. 3. Coupe longitudinale du semoir par le milieu d’un des socs antérieurs G.

4. Coupe longitudinale par le milieu d’un des socs postérieurs H.

5. Plan du semoir où l’on voit les dix cloisons qui séparent le coffre: le plan de la route des six socs, 1, 2, 3, 4, 5, 6, & celui de la route des trois herses, t, u, x.

PLANCHE III.

Fig. 6. Plan géométral du cylindre, de l’essieu, des roues, & de la chaîne sans fin qui les assemble.

7. L’essieu.

8. Profil des deux poulies poligones & de la chaîne sans fin qui les embrasse.

9. Coupes & représentation perspective du verrou A, B & de la noix C D, qui porte la poulie poligonale de l’arbre.

10. Elévation d’une des dix cloisons.

11. Le gouvernail F E; son axe E T, & la fourchette T R qui conduisent le verrou.

12. Représentation perspective d’une des six tranches du cylindre cellulaire, où l’on voit la disposition des cellules dans lesquelles le grain est porté.

13. Développement de la chaîne sans fin, qui passant sur les poulies de l’arbre & du cylindre, communique le mouvement des roues au cylindre.

Nota. On ne décrit point ici le semoir de M. l’abbé Soumille, parce qu’il en est fait mention dans la Planche premiere d’Agriculture, fig. 4.

FAÇON DES FOINS, ET MOISSON.

Fig. 1. Vignette représentant la recolte ou façon des foins.

2. Vignette représentant la moisson.

3. Faucille pour couper ou scier le bled, comme on voit dans la vignette, fig 2.

4. Faulx toute montée pour faucher le foin, représentée dans la vignette premiere. A B, son manche. C, la faulx. D, la main ou poignée.

5. La faulx séparée de son manche. a a, le dos. b b, le tranchant. c d, bras qui sert à attacher la faulx au manche par le moyen d’une virole (fig. 8.) & d’une clavette ou goupille de fer, fig. 7.

6. La main ou poignée garnie de son collet de fer e. f, la clavette qui sert à serrer le collet e sur le manche A B de la faulx, fig. 4.