Page:Encyclopedie Planches volume 4.djvu/21

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


lieu pour recevoir le tenon de l'arbre. Près des bossages, dans cette figure & dans la précédente, on voit les mortaises qui reçoivent les tenons inférieurs des piés ou arbalestriers, fig. 13 & 14.


PLANCHE XVI.

Micrometre du quart de cercle mobile. Ce micrometre placé en A, fig. 1 & 7 des Planches précédentes, étant dessiné sur une échelle trop petite pour qu'on pût en entendre la construction, on a ajouté cette Planche pour y suppléer.

Fig. 1. Le micrometre entier & une portion du tube du télescope en perspective. A la tête de la vis qui conduit le fil mobile. B C cadran qui par le moyen de l'index qui est fixé sur la vis, fait connoître les centiemes parties d'une de ses révolutions. D E index qui fait connoître le nombre des révolutions. F curseur ou index mobile qui glisse le long du précédent; dans la figure la fleur de lis répond à zéro, ce qui fait connoître que le fil mobile coïncide avec le fil horisontal du réticule fixe. G H portion du tube du télescope du côté de l'objectif. I L portion du tube qui contient le tube particulier de l'oculaire. M le tube de l'oculaire terminé par un œilleton bordé d'un grenetis. K emplacement de l'oculaire que l'on peut éloigner ou approcher des fils du micrometre au moyen du tube M auquel il est fixé.

1. n°. 2. Plan du cadran du micrometre divisé en cent parties égales.

2. Coupe verticale & transversale du micrometre vue du côté de l'objectif, c'est de ce côté qu'est placé le réticule. La boîte B C D E du micrometre, est divisée en deux parties par des languettes. X X que l'on voit fig. 4 qui en est le plan, elle contient dans la moitié B B un chassis F G H I, fig. 2, qui porte le réticule; ce chassis est mobile dans le sens de la hauteur au moyen de la vis a b qui traverse l'écrou b de la piece c fixée au chassis. L'embase de la tête de la vis a est arrêtée sous le cadran, son quarré a en traverse l'épaisseur, comme on voit en B fig. 1, & au moyen d'une clé semblable à celles de montre, on fait tourner cette vis autant qu'il est nécessaire pour que le fil horisontal 3, 4 du réticule coïncide avec le premier point de la division du quart de cercle. Le chassis F G H I est repoussé par deux ressorts l m dont le supérieur est vissé à la piece k du chassis, & l'autre par une vis n au couvercle ou fond D E du micrometre. Le réticule 1, 2, 3, 4, composé de deux fils qui se croisent à angles droits, est monté sur un anneau circulaire d e f; cet anneau qui est reçu à feuillure dans une ouverture circulaire de la platine F G H I où il est retenu par les mentonnets des deux coqs d e, porte une queue f taraudée en écrou pour recevoir la vis g h au moyen de laquelle on fait que le fil vertical 1, 2 du réticule soit parallele au plan de l'instrument. Cette vis qui est reçue en h par un piton, a en g un quarré propre à recevoir la clé avec laquelle on tourne cette vis. On voit sur l'anneau circulaire les différentes pieces qui servent à tendre les fils & à en arrêter les extrémités.

3. Coupe verticale & transversale de la seconde partie du micrometre vue du côté de l'oculaire. C'est dans cette partie qu'est contenu le fil curseur & les différens chassis qui le portent. B C D E la boîte du micrometre coupée dans le milieu de la partie C C de la fig. 4. L M N O le chassis mobile qui s'applique aux languettes L N, M O qui sont cotées X, X; dans la fig. suivante la traverse supérieure L M de ce chassis porte un écrou K qui reçoit la vis a I. Cette vis dont l'embase est retenue par le cadran, reçoit après l'avoir traversé, l'index m n qui y est retenu à frottement & fixé sur le colet cylindrique par la vis n de pression; au dessus de l'index, on fait entrer quarrément la tête gaudronnée A qui est arrêtée sur le quarré de la vis par la petite vis qui est au dessus de la lettre A. Le chassis mobile L M N O est continuellement repoussé en haut par les quatre ressorts 12, 14 dits à l'écrevisse; ces quatre ressorts sont montés sur une plaque de laiton 13, & portent d'un bout sur le fond E D de la boîte, & de l'autre, contre la traverse inférieure N O du chassis mobile. Le chassis mobile porte un autre chassis 9 P 8 qui peut s'incliner à droite ou à gauche. La vis P étant le centre de son mouvement, il est maintenu & appliqué contre la platine du chassis mobile par les deux pitons ou coqs 8, 9 sous lesquels il peut se mouvoir, les parties du second chassis étant arrondies du centre P. 1, 2 est le fil mobile, 5 & 3 les pieces qui arrêtent les extremités du fil horisontal 1, 2. 4 ressort qui tend le fil horisontal. 6, 7 ressort fixé en 6 au chassis mobile, lequel appuye constamment contre la cheville 7 du second chassis pour le renverser du côté de la vis 11. 10 piton qui est traversé par la vis d'inclinaison dont l'embase porte contre le côté du chassis mobile; on fait tourner cette vis autant qu'il est nécessaire au moyen d'une clé convenable pour que le fil 1, 2 soit rendu parallele au fil 3, 4 de la figure 2, ou perpendiculaire au plan de l'instrument.

4. Coupe horisontale du micrometre. X X languettes qui séparent le chassis du réticule du chassis du curseur. B B emplacement du chassis du réticule. C C emplacement du chassis du curseur.

5. Les quatre ressorts à l'écrevisse qui repoussent le chassis du curseur du côté de la vis du micrometre, pour qu'il n'y ait point de retard ou de tems perdu dans la marche du fil mobile à chaque rétrogradation de la vis. 12, 12 les deux ressorts supérieurs qui s'appliquent à la traverse inférieure du chassis mobile. 13 plaque de cuivre sur laquelle les quatre ressorts sont montés. 14, 14 les deux ressorts inférieurs qui appuyent sur le fond E D de la boîte.

PLANCHE XVII. cotée XVIII. Micrometre Anglois.

Fig. 1. Le micrometre vu du côté de la platine mobile & garni de toutes ses pieces.

2. Le micrometre vu du côté de la platine qui s'adapte à la lunette du télescope.

3. Le cadran du micrometre & développement de la cadrature qu'il recouvre. A le cadran mobile qui marque le nombre des tours de la vis. B roue de renvoi fixée par trois vis à la partie inférieure du cadran mobile. C pignon enarbré sur la vis du micrometre. Au-dessous est la roue de renvoi dont le pignon engraine dans la roue B que porte le cadran mobile. Les divisions de ce cadran paroissent à travers la fenêtre A G du cadran F dont les divisions font connoître, au moyen de l'index E, les portions de tours de la vis dont le cadran mobile A fait connoître le nombre des révolutions.

4. Le curseur du micrometre dont on a séparé les différentes pieces qui le composent.

5. Le même curseur garni de toutes ses pieces.

6. La vis du micrometre. C la poignée dont la moulure est garnie d'un grenetis, à côté est le ressort de compression.


PLANCHE XVIII. cotée XVII. Suite de la precédente.

Développemens des platines du micrometre.

Fig. 8. La platine fixe vue du côté opposé à la platine mobile. L M N fente concentrique au point D qui répond à l'axe de la lunette, & dans laquelle passent les vis qui réunissent les deux platines.

8. La même platine fixe vue du côté opposé, c'est-à-dire, du côté qu'elle s'applique à la platine mobile. a c d e b rainure circulaire concentrique