Page:Feydeau - La Puce à l’oreille, 1910.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE I

Le salon des Chandebise. Style anglais. Décor à pan droit à gauche ; à pan coupé à droite. Au fond, une grande baie à fond plein et cintré au centre duquel est une porte à deux battants (ferrures et verrous extérieurs). A droite et à gauche de la baie, portes à un battant avec verrous extérieurs. A gauche, premier plan, une fenêtre. A droite, premier plan, une porte à un seul battant et également en acajou (serrure et verrou intérieurs). Au deuxième plan, en pan coupé, une cheminée un peu haute, avec sa garniture. Dans les boiseries, petits panneaux tendus en lampas bouton d’or ; rideaux de la fenêtre et décor de la baie en même lampas ; brise-bise à la fenêtre. Le mobilier général est en acajou et de style anglais. Au fond, dans le panneau qui sépare la baie de la porte de droite, chiffonnier étroit et assez haut. Lui faisant pendant, à gauche de la baie, petit meuble d’appui. A gauche, entre la fenêtre et le fond, petit meuble à trois tiroirs. Devant la fenêtre, dans l’embrasure, une banquette sans dossier. Contre la banquette, une de ces grandes papeteries anglaises, montées sur pieds en forme de X, qui, fermées, ne tiennent pas plus de place qu’un épais carton à dessin et, ouvertes, forment tables, avec, à l’intérieur, tout ce qu’il faut pour écrire. Au lever du rideau, ce meuble est fermé. Au milieu de la scène, à gauche, non loin de la banquette et au-dessus d’elle, un petit canapé au dossier d’acajou ajouré, placé de biais et dos au public. Lui faisant vis-à-vis, au-dessus de la banquette, une petite table de fantaisie, avec, de chaque côté, une chaise. A droite de la scène, une grande table placée