Page:Feydeau - La Puce à l’oreille, 1910.djvu/183

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



OLYMPE, étourdie et à bout de respiration.

Ah ! mon Dieu ! mon Dieu !


Histangua, surgissant comme un sauvage,
en brandissant un revolver.

Lé Tournel et une dame voilée… C’est elle ! C’est ma femme ! Ah ! missérable !


OLYMPE, affolée, s’interposant.

Mais où allez-vous, monsieur ?


HOMÉNIDÈS, la faisant pirouetter.

Yo vais les touer tous les deux. Allez vous promener.

Il se précipite dans le couloir.

OLYMPE.

Les tuer ! Ah ! mon Dieu ! Au secours ! Au secours !…


Scène XII

OLYMPE, FERRAILLON, EUGÉNIE, puis CHANDEBISE et RUGBY.



FERRAILLON (3), suivi d’Eugénie descendant l’escalier
quatre à quatre.

Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi tout ce bruit ?


OLYMPE (2), hors d’haleine.

Ah ! Ferraillon ! Un fou ! Un fou ! qui veut tout tuer !


FERRAILLON, avec un sursaut.

Quoi ?