Page:Feydeau - Un fil à la patte, 1903.djvu/199

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE III

Le théâtre est divisé en deux parties. La partie droite, qui occupe les trois quarts de la scène, représente le palier du deuxième étage d’une maison neuve ; au fond, escalier praticable, très élégant, montant de droite à gauche. Contre la cage de l’escalier, face au public, une banquette. Au premier plan, à droite, porte donnant sur l’appartement de Bois-d’Enghien ; bouton électrique à la porte ; à droite de la porte, un siège en X appareillé à la banquette. À gauche, premier plan, dans la cloison qui coupe le théâtre en deux, et formant vis-à-vis à la porte de droite, autre porte ouvrant directement sur le cabinet de toilette de Bois-d’Enghien. La porte se développe intérieurement dans le cabinet, de l’avant-scène vers le fond. C’est ce cabinet de toilette qui forme la partie gauche du théâtre. À gauche, deuxième plan, une fenêtre ouvrant sur l’intérieur. Au fond à gauche, face au public, une porte à un battant ouvrant extérieurement sur un couloir. À droite de la porte, grande toilette-lavabo avec tous les ustensiles de toilette ; flacons, brosses, peignes, éponges, verre et brosse à dents, serviettes, etc. À gauche, premier plan, une chaise avec, dessus, des vêtements d’homme pliés ; au-dessus, un fauteuil. Entre le fauteuil et la fenêtre, une patère à laquelle est suspendu un peignoir de femme ; par terre, une paire de mules de femme. À la cloison de droite, près du lavabo, portemanteau