Page:Feydeau - Un fil à la patte, 1903.djvu/47

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


cette chanson à Yvette Guilbert qui sera moins difficile, et elle a du talent au moins, elle !


Firmin

Comme vous voudrez, Monsieur. (Il redescend.)


Bouzin, ronchonnant

Stupide, ma chanson ! Ah ! la ! la ! (Indiquant le bouquet.) Et moi qui !… (Il prend le bouquet, comme pour le remplacer, remonte jusqu’au fond avec, puis se ravisant.) Non ! (Il repose le bouquet sur le piano, puis à Firmin.) Bonjour, mon ami !


Firmin

Bonjour, Monsieur ! (Sortie de Bouzin.)


Madame Duverger

Et pour moi, avez-vous… ?


Firmin

Oui, Madame ; mais c’est bien ce que j’ai dit à madame, madame a du monde et elle ne peut causer d’affaires en ce moment.


Madame Duverger, contrariée

Oh ! Que c’est ennuyeux !


Firmin

Madame ne peut pas passer un peu plus tard ?…


Madame Duverger

Il faudra bien, c’est pour une soirée de contrat qui a lieu aujourd’hui même ; vous direz à madame que je repasserai dans une heure.