Page:Flaubert - Bouvard et Pécuchet, éd. Conard, 1910.djvu/452

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


la patrie, c’est-à-dire mis au bagne pour avoir été mari infidèle et citoyen scandaleux, s’il eût été homme de sens et vraiment grand par l’esprit et par le cœur, aurait fait tout simplement pénitence, afin de reconquérir le droit d’élever sa fille et de servir son pays.

(L. Veuillot. Libres Penseurs, p. 11.)


Injures aux grands hommes :

C’est (Bonaparte) en effet un grand gagneur de batailles ; mais, hors de là, le moindre général est plus habile que lui.

(Chateaubriand. De Buonaparte et des Bourbons.)


Bonaparte :

On a cru qu’il (Bonaparte) avait perfectionné l’art de la guerre, et il est certain qu’il l’a fait rétrograder vers l’enfance de l’art.

(Chateaubriand. De Buonaparte et des Bourbons.)


Bacon :

Bacon est absolument dépourvu de l’esprit d’analyse ; non seulement ne savait pas résoudre les questions, mais ne savait pas même les poser.

(De Maistre. Examen de la philosophie de Bacon, t. I, p. 37.)


Bacon, homme étranger à toutes les sciences et dont toutes les idées fondamentales étaient fausses.

(De Maistre. Examen de la philosophie de Bacon, t. I, p. 82.)


Gœthe :

La postérité, à laquelle Goethe a donné son œuvre à juger, fera ce qu’elle a à faire. Elle écrira sur ses tablettes d’airain :

« Goethe, né à Francfort en 1749, mort à Weimar en 1832, grand écrivain, grand poète, grand artiste. »

Et, lorsque les fanatiques de la forme pour la forme, de l’art pour l’art, de l’amour quand même et du matérialisme, viendront lui demander d’ajouter :

« Grand homme ! » elle répondra : Non !

A. Dumas fils.

23 juillet 1873.

Idées sur l’art.Imbéciles :

Nul doute que les hommes extraordinaires, en quelque genre que ce soit, ne doivent une partie de leurs succès aux qualités supérieures dont leur organisation est douée.

(Damiron. Cours de philosophie, t. II, p. 35.)