Page:Flaubert - Théâtre éd. Conard.djvu/15

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


LOUISE.

Et rien ne lui coute pour étre agréable 5 ses amis.

MADAME ROUSSELIN.

Si ce n’est, peut-être, d’oublier ses préférences politiques.

MUREL, à Louise, à demi-voix.

Votre mère aujourd’hui est d’une froideur!...

LOUISE, de même, comme pour l'apaiser.

Oh !

MADAME. ROUSSELIN, à droite, assise devant une petite table.

Ici, prés de moi, cher vicomte. Approchez, monsieur Cruchet ! Eh bien, a-t-on fini par découvrir un candidat ? Que dit-on ?

CRUCHET.

Une foule de choses, Madame. Les uns...

ONESIME, lui coupant la parole.

Mon pére affirme que M. Rousselin n’aurait qu’a se présenter".

MADAME ROUSSELIN, vivement.

Vraiment! c’est son avis ?

omésimia.

Sans doute! et tous nos paysans qui savent que leur intérét bien entendu s’accorde avec ses idées. ..

CRUCHET.

Cependant, elles différent un peu des principes de 89 !