Page:Floupette - Les Déliquescences, 1885.djvu/57

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



POUR ÊTRE CONSPUÉ


Devinés au coin des brocatelles,
J’ai perçu tes contours subtils, presque ;
Je songeais alors à quelque fresque,
Remembrée avec des blancheurs d’ailes !

C’est pourtant le Tourment d’un ascète.
Pourquoi pas ? Je le sais, moi, nul autre,
— L’Oiseau bleu dans le Chrême se vautre. —
Qui comprend, je le tiens pour mazette !