Page:Génin - Vers pour elle, 1913.djvu/113

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


98 VERS POUR ELLE

__________________________________________


Rondel de l’Amour


Il est de par le monde un étrange lutteur

Qui va sans nul repos d’un pôle à l’autre pôle,

Broyant avec ses poings, écrasant de l’épaule

Tantôt un corps puissant, tantôt un faible coeur.


Quel que soit l’adversaire, il en est le vainqueur;

Il résiste insensible à tous coups, comme un môle.

Il est de par le monde un étrange lutteur

Qui va sans nul repos d’un pôle à l’autre pôle.


Plus que la guerre il est le sinistre abatteur

Qui garnit les tombeaux sans trêve et sans contrôle.

Il paraît toujours vrai : le mensonge est son rôle.

Amour est son surnom, c’est un sinistre acteur...

Il est de par le monde un étrange lutteur.