Page:Génin - Vers pour elle, 1913.djvu/19

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


Si j’étais Dieu, je vous offrirais tout mon ciel,
La terre, l’océan, le pouvoir éternel ;
Si j’étais roi, ma cour, mon trône et ma cassette.

Hélas ! n’étant pas même un point dans l’univers,
Et n’ayant que mon coeur, je viens, humble poète,
Déposer à vos pieds ma floraison de vers.