Page:Galois - Œuvres mathématiques, Gauthier-Villars, 1897.djvu/28

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
X

difié l’orientation des recherches mathématiques dans notre pays. Je ne me risquerai pas à des comparaisons périlleuses : Galois a sans doute des égaux parmi les grands mathématiciens de ce siècle ; aucun ne le surpasse par l’originalité et la profondeur de ses conceptions.


Émile Picard,
Président de la Société mathématique de France.