Page:Gazier - Histoire générale du mouvement janséniste, depuis ses origines jusqu’à nos jours, tome 1.djvu/91

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE V

L’affaire des cinq propositions ; la bulle d’Innocent X en 1653.

Soumission de Port-Royal



L’échec retentissant des Jésuites dans l’affaire de la Fréquente Communion a été la cause première des événements qui ont troublé l’Église de France. Il leur fallait une revanche ; ils voulaient se venger d’Arnauld et de tous ceux qui touchaient de près à sa famille maudite, et c’est parce qu’Arnauld avait pris hautement, et d’ailleurs avec succès, la défense de Jansénius qu’ils s’attaquèrent désormais à l’Augustinus avec une fureur toujours croissante, Racine le dit en propres termes, et dom Clémencet ne fait que répéter avec pièces à l’appui ce que Racine avait dit. Voici ses propres paroles, elles sont d’une importance capitale. « Il paraît bien, dans le soin qu’ils prirent de perpétuer la querelle et de troubler toute l’Église, pour une question aussi frivole que celle-là, que c’était en effet aux personnes qu’ils en voulaient, et que leur vengeance ne serait jamais satisfaite qu’ils n’eussent perdu M. Arnauld et détruit une sainte maison contre laquelle ils avaient prononcé cet arrêt dans leur colère : Exinanite, exinanite usque ad fundamentum in eâ. ». Voilà donc une des plus grandes luttes de l’histoire religieuse de tous les temps qui a pour cause principale la haine d’une puissante compagnie contre une simple famille ; l’auteur de Phèdre