Page:Genoude - Les Pères de l'Eglise, vol. 1.djvu/77

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


TABLEAU HISTORIQUE DU PREMIER SIÈCLE DE L’ÉGLISE.


Pour ceux qui veulent lire avec fruit les écrits des Pères, et admirer par quels moyens Dieu a pu conserver, pendant dix-huit cents ans, la vérité, l’unité, l’autorité, et la piété dans son Église, il faut connaître les temps où ces grands hommes du Christianisme ont vécu, les événements au milieu desquels ils ont figuré, l’influence qu’ils ont exercée sur leur siècle et celle que leur siècle a exercée sur eux. La première série des Pères s’ouvre à saint Clément, pape, dont la vie a fini avec le premier siècle ; à saint Ignace, martyr, qui avait vu Jésus-Christ, à saint Polycarpe, disciple de saint Jean, le disciple bien-aimé. Puis vient saint Irenée, disciple de saint Polycarpe.

Afin de bien comprendre ce qu’il y a de sublime dans la vie des Pères apostoliques, ainsi que la beauté des épîtres qui nous restent d’eux, leur morale si pure, leur langage si élevé, il est nécessaire de parcourir rapidement l’histoire de l’établissement du Christianisme, et de montrer l’étonnant contraste que présente, dans le premier siècle, la société païenne avec l’Église fondée par les apôtres. Saint Clément, pontife de Rome et successeur de Pierre, Ignace, évêque d’Antioche et successeur de Pierre, se trouvent liés à toute l’histoire de la Judée, et au mouvement de l’empire romain, qui était alors presque tout le monde connu.

En ouvrant ainsi chaque siècle par une introduction qui rappellera tous les événements, nous donnerons en quelque sorte