Page:Genoude - Les Pères de l'Eglise, vol. 1.djvu/96

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ainsi que Notre-Seigneur me l’a déclaré. » Il leur répète qu’ils doivent le croire, qu’il est un témoin oculaire de la gloire de Jésus-Christ, puisqu’il a entendu sur le Thabor le témoignage que lui rendit le Père éternel.

L’emprisonnement de saint Paul doit avoir duré au moins un an, car, dans sa seconde épître à Timothée, il lui demande de venir d’Éphèse à Rome avant l’hiver. Mais il ne souffrit la mort que l’année suivante. On croit que les deux apôtres furent fouettés avant d’être exécutés. C’est une ancienne tradition qu’ils furent conduits ensemble hors de la ville par la porte d’Ostie.

Néron était absent de Rome, lorsque saint Pierre et saint Paul furent condamnés à mort. On place leur martyre au 29 juin, l’an 66 de Jésus-Christ, dans la treizième année de Néron. Saint Paul eut la tête tranchée, comme citoyen romain ; saint Pierre, comme Juif, fut attaché à une croix. Lorsque saint Pierre fut arrivé au lieu du supplice, il demanda, par respect pour son maître, qu’on le crucifiât la tête en bas ; et les bourreaux se rendirent à sa prière.

Saint Pierre et saint Paul, condamnés tous deux sur la déposition des Juifs, leur annoncèrent de nouveau leur ruine prochaine. L’antiquité chrétienne nous a conservé cette prédiction : « Jérusalem, dirent les deux apôtres, va être renversée de fond en comble ; les Juifs périront de faim et de désespoir, et seront bannis à jamais de la terre de leurs pères et envoyés en captivité dans tout l’univers ; le terme n’est pas loin, et tous ces maux leur arriveront pour avoir insulté avec tant de cruelles railleries au bien-aimé fils de Dieu, qui s’était manifesté à eux par tant de miracles. » Saint Pierre avait fait beaucoup d’autres prédictions, et Phlégon, auteur païen, a écrit que tout ce que cet apôtre avait annoncé s’est accompli de point en point.

On dit que saint Paul convertit trois soldats qui le conduisaient au supplice. Il fut exécuté à trois milles de Rome, aux Eaux salviennes, et une dame romaine l’ensevelit dans une de ses terres sur le chemin d’Ostie. Les fidèles avaient conservé,