Page:Gouges - L esclavage des noirs (1792).djvu/28

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
25
DRAME


SCÈNE VIII


ZAMOR,ſur le rocher SOPHIE, VALÈRE,
MIRZA.



ZAMOR.

C’en eſt fait, malheureux Étrangers ! vous n’avez plus d'eſpoir. Une vague vient d’engloutir le reſte de l’équipage avec toutes vos espérançes.


SOPHIE.

Hélas ! qu'allons-nous devenir ?


VALÈRE.

Un vaiſſeau peut aborder dans cette Iſle.


ZAMOR.

Vous ne connoiſſez pas, malheureux Étrangers, combien cette côte eſt dangereuſe. II n’y a que des infortunés comme Mirza & moi, qui aient oſé s’en approcher & vaincre tout péril pour l’habiter. Nous ne ſommes cependant qu’à deux lieues d’une des plus grands villes de l’Inde ; ville que je ne reverrai jamais à moins que nos tyrans ne viennent nous arracher d’ici pour nous faire éprouver le ſupplice auquel nous sommes condamnés.