Page:Gouges - L esclavage des noirs (1792).djvu/45

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

BETZI.

Voici Madame, taiſons-nous.


CORALINE.

Il ne faut pas dire à Madame que l’on craint que Zamor ne ſoit pris. Cela lui feroit trop de peine.


AZOR.

Oh ! oui.

SCÈNE III


LES PRÉCÉDENS, MmeDE ST-FRÉMONT.



Mme DE SAINT-FRÉMONT.

Mes enfans, j’ai beſoin d’être ſeule. Laiſſez moi, & n’entrez point que je ne vous appelle, ou que vous n’ayez quelque nouvelle à m'annoncer. (Ils ſortent.)

SCÈNE IV




Mme DE SAINT-FRÉMONT,

ſeule.

Mon époux eſt forti pour cette malheureuſe affaire : il eſt allé dans une des habitations où l’on demandait ſa préſence. Depuis cette ca-