Page:Gourmont - Pendant l’orage.djvu/37

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


par sa sévérité et par sa grandeur. On n’était plus accoutumé à de telles œuvres qui ne tirent leur beauté que de l’expression même de la pensée. Il fut très difficile de lui assigner une place publique et je ne sais pas si le débat a été tranché. Qu’en adviendra-t-il ? Elle est. Je ne suis pas inquiet, on la redécouvrira un jour. Charmoy ne pouvait pas se reposer, encore qu’il eût besoin de repos, encore plus que de gloire, et il est mort comme il achevait le Tombeau du Poète, une belle chose encore. Tombeaux Tombeaux ! Charmoy avait la hantise des tombeaux, et voici le sien qui s’ouvre à l’heure des morts prématurées.