Page:Gourmont - Pendant l’orage.djvu/42

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LE ROI DES BULGARES

20 novembre 1914.

Le personnage que Voltaire appelle ainsi dans Candide n’est autre que Frédéric II. Les Bulgares n’existant pas comme nation à cette époque, il n’y eut aucune méprise et chacun reconnut le roi de Prusse. Voltaire le connaissait bien, ainsi que les mœurs de son armée, et voici ce qu’il en dit, au chapitre III de l’inimitable roman. Candide, ayant assisté à une terrible bataille entre les armées du roi des Bulgares et celle du roi des Abares, bataille où « les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours, les canons formaient une harmonie telle qu’il n’y en eut jamais en enfer », sort de la cachette d’où il surveillait philosophiquement « cette boucherie héroïque » et se dirige vers la frontière hollandaise.« II passa par-dessus des tas de morts et de mourants, et gagna d’abord un village abare que les Bulgares avaient brûlé selon les lois du droit public. Ici, des vieillards criblés de coups regardaient mourir leurs femmes égorgées, qui tenaient leurs enfants à leurs mamelles san-