Page:Graffin - Nau - Patrologia orientalis, tome 2, fascicule 2, n°7 - Les Apocryphes Coptes.djvu/43

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


[TEXTE COPTE]


et se rendit de la sorte étranger aux choses du ciel et aux choses de la terre pour aboutir à l’Amenti, le lieu des pleurs et des gémissements.

Il alla vers les Juifs et il convint avec eux de trente pièces d’argent pour livrer son Seigneur. Ils les lui donnèrent.

Ainsi fut accomplie la parole qui était écrite : « ils ont reçu les trente pièces d’argent pour le prix de celui qui est précieux. »

Il se leva. Il les porta à sa mauvaise femme. Il lui dit : …………………………


6e FRAGMENT


Le Sauveur le mit (Mathias) avec les douze apôtres et la table était devant eux.

Quand le Sauveur étendait la main vers la nourriture, la table faisait le tour, en sorte qu’ils étendaient tous leurs mains vers ce dont le Sauveur mangeait et il le bénissait.

Mathias déposa un plat sur lequel était un coq. Le sel était sur la table. Le Sauveur étendit la main pour prendre du sel d’abord, et, sur la table qui faisait le tour, tous les apôtres en prirent.