Page:Gustave Flaubert - Œuvres de jeunesse, I.djvu/3

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



N° 2me.

ART ET PROGRÈS[1].

LES SOIRÉES D’ÉTUDE,
JOURNAL LITTÉRAIRE.

Le rédacteur,
Gve Flaubert.
6e soirée.       VOYAGE EN ENFER.
I

Et j’étais au haut du mont Atlas, et de là je contemplais le monde et son or et sa boue, et sa vertu et son orgueil.

II

Et Satan m’apparut, et Satan me dit : « Viens avec moi, regarde, vois ; et puis ensuite tu verras mon royaume, mon monde à moi. »

III

Et Satan m’emmena avec lui et me montra le monde.

  1. Flaubert, étant au collège, imagina un journal hebdomadaire, Art et Progrès, dont il était l’unique rédacteur. Il y semait en désordre des essais, des pensées et des réflexions, parlant de tout avec une verve et une espièglerie enfantines qui témoignent d’une imagination prodigieuse. Les feuillets que nous publions sont les seuls qui ont été retrouvés, sans date. Les strophes IV, V, VI du Voyage en Enfer ont été utilisées beaucoup plus tard dans Agonies, Pensées sceptiques (1838) [voir p. 412]. Les contes qui suivent ont éte écrits en 1835 ; le mot narration est écrit à côté du titre manuscrit de chacun d’eux et, le 14 août 1835, Flaubert écrivait à son ami Chevalier : « J’ai un autre drame dans la tête, Gourgant me donne des narrations à composer. » (Voir Correspondence, I.) Flaubert, né en 1821, entra au collège en 1832.