Page:Hugo - Le Roi s amuse.djvu/446

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


Etceten•¤i•leestd‘autantplusll1p|r•ntdansle¢>asprea¤it, qu’ilya dansL•a¤ic•Borgiae¤tsins pcnonnap du aeeond cidrerepreaentésh laPor1e-Saint-lartinpardeaadeunqui mnt dupremierordreetqui se tiamentavecune gr9ce,uneloya¤téetun gout parfaits dausle demi-jour de leun roles. L’aute¤rl¤ en remercie ici.

Parnlleeuxei, Ie publicavivment distigué nuuemsrune Juliette. Onnepeutguere dire que la prineesaeliqroninitun r6le,c’est. en quelque aorte, une apparition. C’¤t une ligurebdle, ieune et fatale, qui pane, roulevant aussi son coin duvoile aumbre qui couvre l’Italie au aeisieme siécle. Mademoiselle Julidte a jetesurmtteligure un éclateatrm ordimlre.Bllen’avaitquepeudem¤lsidire,•ll¢ynmisbeaucoupde ` p¤i•ee.Ilnef•utace¤ejeuneactrleequ’uneoc•a|ionpourrevéler·puis- { sammentaupublicuntalentpleind’tme,de paasion et de vérité.

Quant aux deux grande acteun dont la lotte commmce aux premieres seenesdu drame et ne focheve qu’a ni dernihe , Pauteur n’a rien b leur { dire qui ne leur soit dit clmque soir d’une maniere bien autrement eclatante et sonore par les acclamatiom dont la foule les salue. M. Frederick a réaliae avec génle Ie Geuuaro que l’auteur avait revé. M. Frederick eat elegnntet familier, ilestpleindegrundeuretpleindegrace, il est redou- table etdoux;ilest enfaut etil est homme; ilcbarmeetil épouvaute; il est modste, severe et terrible. Mademoiselle Georges réumit également au aqre le plus rare lea qualita diverse: et quelquefois meme opposées que son role exige. Elle preud superbement et en reine toutes les attitudes du personnage qu’elle représente. Mere au premier acte, femme au second, grande comédienne dans cette scene de ménage avec le duc de Ferrare ou elle est si bien secondée par M. Lockroy , grande tragédienne pendant l’insulte, grande tragédienne pendant la vengeance, grande tragédienne pendant le châtiment, elle passe comme elle veut, et sans effort, du pathétique tendre au pathétique terrible. Elle fait applaudir et elle fait pleurer. Elle est sublime comme Hécube et touchante comme Desdemona.