Page:Jean Paul - Pensées, 1829.djvu/46

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


–M–

cette multitude d’expressions étrangères qui la rendent semblable à un régiment prussien, composé pour la plus grande partie des déserteurs de toutes tes nations.

tKe « s

L’amour m’est pas seulement passager, la haine t’est encore ; ces deux sentiments meurent lorsqu’ils ne croissent plus.

f-e-at

~MMf sa oMte~tM, disent les femmes, e’a~ M)M&e visite < « e<Mt))MM ef~Ma<~ le <M avec ellu. Tandis qmed’homme recherche avec ardear ceux qui peuvent s’associer à ses idées dans les sciences et dans la politique, et qa’it Mt ceux qui y sont opposés~ tes femmes, au contraire, fréquentent volontiers celles qui n’ont aucun attrait ni aucune bienveillance pour elles.