Page:Jika - La foi et la raison.djvu/23

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


et de la Trinité par le mystère, et le devoir de se soumettre à tout ce qu’il dit par le pouvoir que Jésus a légué à ses serviteurs.

— Tu oublies que, pour ce qui est de la conception miraculeuse de Jésus, elle a été prédite par les prophètes.

— Par le prophète, au singulier, tu veux dire, puisque, d’après les commentateurs mêmes de la Bible, un seul en parle : Isaïe. Or, cette prétendue prophétie n’a aucun rapport ni avec Jésus, ni avec sa mère, surtout si l’on admet qu’elle était vierge au moment de sa première conception.