Page:Jodelle - Les Œuvres et Meslanges poétiques, t. 2, éd. Marty-Laveaux, 1870.djvu/327

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


Les longues pannes & cerceaux.
Perche, gand d’oiſeau, chaperons,
Longes, iets, veruelles, ſonnettes,
Et tant d’autres ſi propres noms
Des choſes ou d’actions faites :
Et or’pour dire en general,
Ie comprendroy toutes les choſes
Qui ſont en tout tel ſçauoir cloſes,
Des Nobles ſçauoir principal.
Mais ie me ſen ia trop laſſé
De ma longue courſe, égaree
Hors du propos : l’ay trop laiſſé
Mon Cerf ſans en faire curee :
La longueur du propos deduit,
Le chemin de ton retour paſſe,
Puis, peut-eſtre, quelque autre chaſſe
T’amuſera iuſqu’à la nuict :
Qui gardera qu’en ton retour
Ta Maieſté tel diſcours oye :
Il faut que ce reſte de iour
A mon premier deſſein ſ’employe :
Ie reuien, ce me ſemble, au lieu
Où ce CerF couché Lon deſpouille,
Sur ſa chaſſe, mort, & deſpoüille,
Faiſant maint & maint iuſte vœu.
Je luy voy couper les
Puis ſon cuir oſter ils luy viennent,
Les *
Auecques *



On fend ſon cœur pour vne croix,
Ainſi comme lon dit, y prendre,
On cherche en luy tes menus droits
Qu’en ton crochet (Sire) on vient pendre,
Entre leſquels les filets ſont,