Page:L’Hypnotisme et les Religions.djvu/95

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’ici. Trente miracles seulement par saison ! C’est une misère, alors que vous pouviez en produire des centaines et des milliers. Il est vrai que si la chose devenait trop commune, on finirait par s’y habituer, et l’on n’y ferait plus attention[1].

Est-ce à dire que vous soyez des imposteurs ? Non évidemment, ou, si vous l’êtes, vous l’êtes de bonne foi. Vous pratiquez inconsciemment l’hypnotisme et la suggestion mentale. Vous en

  1. Chaque pèlerinage ne peut durer qu’un certain temps, après quoi la vogue s’épuise et les miracles cessent de s’opérer, parce que l’imagination et le cerveau ne sont plus assez vivement impressionnés pour entrer dans les dispositions nécessaires à leur production. Qui parle aujourd’hui de Verdelais ou de La Salette ? Il est vrai que La Salette reçut un coup mortel le jour où Mlle de la Merlière fut contrainte d’avouer en plein tribunal que c’était elle qui avait apparu à Maximin et à Sidonie dans le rôle de la Vierge. Mais cette supercherie n’avait pas empêché les miracles de se produire auparavant, avec tout autant d’entrain que dans la suite à Lourdes. Paray-le-Monial aussi a eu son moment de faveur. « Sauvez Rome et la France. » C’est peut-être parce que Marie Alacoque n’a sauvé ni Rome ni la France, qu’on a déserté son sanctuaire. — Quelle singulière idée que d’avoir placé sur nos autels cette visionnaire hystérique à qui la simple vue d’un morceau de fromage donnait des attaques de nerfs, et qui, dans ses accès de nymphomanie, s’imaginait coucher avec Jésus-Christ, et reposer, nu à nu, sur sa poitrine et dans ses bras ! Telle fut pourtant l’origine de la dévotion du Sacré-Cœur. Il est au moins étonnant, pour ne pas dire inconvenant, qu’on ait mis tant de maisons d’éducation de jeunes filles sous les auspices d’une dévotion qui a sa source dans une pure hallucination érotique.