Page:Lavignac - Le Voyage artistique à Bayreuth, éd7.djvu/53

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Comment dépeindre le charme exceptionnel de la maîtresse du logis et l’exquise affabilité avec laquelle elle accueille les plus modestes comme les plus autorisés admirateurs de Wagner ? Nous en sommes, pour notre part, profondément touché, ainsi que de sa gracieuse et très particulière courtoisie à l’égard des Français. Mme Wagner est admirablement secondée dans son rôle par son fils et par ses toutes charmantes filles, qui rivalisent d’amabilité en recevant leurs hôtes.

On applaudit à ces réunions les interprètes du théâtre, et quelquefois aussi des artistes étrangers, merveilleusement accompagnés par M. Mottl, qui, ne se contentant pas de ses qualités hors ligne de chef d’orchestre, est aussi un pianiste de la plus haute valeur.

Le grand hall central de la villa, où se fait la musique, est orné d’un fort beau buste de Wagner et des statues de ses principaux héros : le Hollandais, Tannhauser, Lohengrin, Walter de Stolzing, Hans Sachs... Une frise peinte en grisaille représente les scènes marquantes de la Tétralogie. La superbe bibliothèque attenante à ce hall atteste, par le nombre et le choix des volumes qu’elle renferme, de l’érudition rare comme de l’éclectisme de celui qui l’a composée. On y admire aussi, parmi une profusion d’objets d’art et de souvenirs précieux, des toiles remarquables, portraits intéressants du Maître et de sa compagne.

La villa se trouve située dans un beau parc à l’extrémité de la rue Richard-Wagner, anciennement nommée Rennweg, l’une des artères principales de la ville. Elle est construite dans le style des villas romaines et a pour fronton, au-dessus de la porte d’entrée, une fresque allégorique représentant Wotan avec ses deux corbeaux, entouré de la Tragédie et de la Musique, auprès desquelles se tient « le