Page:Le dictionnaire de l'Academie françoise - 1694 - T2 - R-Z.djvu/135

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
498 SOU SOU

pour marquer qu'Elles ne retentissent pas autant qu'elles devroient, qu'elles ne rendent pas un son aussi fort qu'elles devroient rendre. Cette Eglise est sourde. ce lut est sourd. une voix sourde.

On appelle, Bruit sourd, Un bruit qui n'est pas esclatant. Il sort un bruit sourd, on entend un bruit sourd qui sort de cette caverne. Et on dit fig. Il court un bruit sourd, pour dire, qu'On se dit à l'oreille une nouvelle, qui n'est pas encore publique ny certaine.

On appelle, Lime sourde, Une lime faite exprés pour couper le fer sans faire beaucoup de bruit.

On appelle fig. Lime sourde, Une personne qui parle peu, & cache quelque malignité dans son ame.

On appelle, Lanterne sourde, Une sorte de lanterne faite de telle façon que celuy qui la porte voit sans estre veu, & qu'il en cache entierement la lumiere quand il veut.

On dit, Sourdes pratiques, sourdes menées, pour dire, Pratiques cachées, menées secrettes : & il se prend en mauvaise part.

Sourdaut. s. m. Qui est un peu sourd, qui n'entend qu'avec peine, Un sourdaut.

Sourdement. adv. D'une maniere sourde, peu retentissante, qui fait peu de bruit. On entendoit le tonnerre gronder sourdement.

Il sign. fig. d'Une maniere secrete & cachée. Il a fait cela sourdement. negocier sourdement. traiter une affaire sourdement.

Surdité. s. f. Defaut d'oüye. La surdité est fort incommode. guerir la surdité.

Assourdir, v. act. Rendre sourd. Ce bruit m'assourdit.

Assourdi, ie. part.

Sourdine. s. f. Ce qui se met dans une trompette, & à certains instruments de musique pour en diminuer le son, pour en estouffer le bruit. Il y a des airs qu'on fait joüer aux violons avec des sourdines. il faut mettre une sourdine dans cette trompette. On dit en terme de guerre, qu' Une Compagnie de Cavalerie a délogé à la sourdine, pour dire, qu'Elle a delogé au son d'une trompette où l'on a mis une sourdine, pour en affoiblir le son.

A la sourdine. Façon de parler adverbiale & figurée, Avec peu de bruit, secrettement. Les ennemis ont delogé à la sourdine. il s'est marié à la sourdine. il s'en est allé à la sourdine. il a fait ce marché là à la sourdine.

SOURDRE. v. n. Sortir de terre. Il ne se dit que des eaux. C'est un pays fort aquatique, l'eau y sourd par tout. l'eau sourd de la terre, sourd d'un rocher. on voit l'eau sourdre de tous costez. Il est vieux.

Il se dit aussi quelquefois au figuré, mais il n'a guere d'usage qu'à l'infinitif. C'est une affaire, une entreprise dont il peut sourdre mille malheurs, mille inconvenients, pour dire, Dont il peut arriver mille malheurs. Il est vieux.

Source. s. f. Endroit où l'eau commence à sourdre, à sortir de terre, pour avoir un cours continuel. Claire source. vive source. source qui ne tarit jamais. ce ruisseau ne provient pas des pluyes, c'est une eau qui coule de source. trouver une source, on ne sçauroit trouver la source. cette riviere est navigable dés sa source. elle prend sa source en un tel lieu. remonter jusqu'à la source d'une riviere. remonter une riviere jusqu'à sa source.

Il sign. aussi fig. Ce qui fournit quelque chose en abondance & tousjours. La France a des sources inépuisables de richesses. la Champagne, la Bourgogne sont les sources des bons vins.

Il sign. figur. Le principe, la cause, l'origine, le premier autheur de quelque chose, d'où quelque


chose procede. La source de tous biens. le coeur est la source de la vie. le peché originel est la source de tous nos maux. cette humeur melancolique est la source de vos maladies, il faut aller à la source, remonter à la source. d'où vient un tel bruit ? il faut aller à la source. il sçait tousjours de bonnes nouvelles, il puise à la source. il ne s'arreste ni aux versions, ni aux commentaires, il va droit à la source.

On dit fig. De ce que chacun dit ou escrit d'une maniere facile & naturelle, conformement à son genie, au caractere de son esprit, au sentiment de son coeur, que Cela coule de source.

Ressource. s. f. Ce qu'on employe, & à quoy on a recours au defaut d'autres secours, d'autres moyens. Il n'a point de ressource. il est sans ressource dans son malheur. il est perdu, il est ruine sans ressource. dans la persecution que j'ay soufferte Dieu a esté ma seule ressource. ce sera ma derniere ressource. si ce secours me manque, j'ay une ressource. j'ay plusieurs ressources. il ne manque point de ressources, il trouve tousjours quelque ressource.

On dit, qu' Un cheval a de la ressource, pour dire, qu'Aprés une grande fatigue, on luy trouve encore de la vigueur.

SOURIS. s. m. Petit animal à quatre pieds, qui se retire dans les trous des maisons, & qui ronge les grains, la paille, les meubles, &c. Petite souris. grosse souris. les souris rongent mes papiers. le chat a pris la souris. guetter comme le chat fait la souris.

On dit prov. d'Une jeune fille fort vive, & fort éveillée qu' Elle est esveillée comme une potée de souris.

On dit prov. & fig. que La montagne a enfanté une souris, Lors que l'on s'attendoit a quelque chose de grand & d'extraordinaire, & que le succez n'aboutit qu'à quelque chose de tres-peu considerable.

On appelle dans une esclanche, La souris, Certain muscle charnu qui tient à l'os du manche prés de la jointure.

Gris de Souris. s. m. Espece de couleur pareille à celle d'une souris. Le gris de souris. du drap gris de souris.

Chauve-souris. sub. f. Sorte d'oiseau nocturne qui a des ailes membraneuses, & qui ressemble à une souris. Il est tard les chauve-souris commencent à voler.

Souriceau. s. m. Jeune souris.

Souriciere. s. f. Piege, instrument pour prendre des souris. Souriciere de bois. souriciere de fil d'archal. tendre une souriciere.

SOUS. Preposition locale, qui sert à marquer la situation d'une chose à l'esgard d'une autre, qui est au dessus. Sous le ciel. sous le toit. sous la cheminée. sous la couverture. foüir sous terre. cent pieds sous terre. s'asseoir sous un arbre, sous un daix. porter sous le bras. sous le manteau. avoir un carreau sous les genoux, sous les pieds. mettre un oreiller sous sa teste. mettre une lettre sous l'enveloppe de quelqu'un. n'avoir pas dequoy mettre sous la dent. regarder quelqu'un sous le nez. mettre sous la corde, mettre argent sous corde. mettre toutes choses sous les pieds. rire sous cape.

On dit, Faire mourir sous le baston, pour dire, A coups de baston.

On dit, Camper sous le canon d'une ville, sous une ville, pour dire, Camper auprés d'une ville dont on est le maistre, & dont on peut tirer du secours. Les ennemis se retirerent sous Bruxelles, sous le canon de Bruxelles.

On dit, d'Une chose dont on a esté tesmoin oculaire. Cela s'est passé sous mes yeux.

On dit, qu' Un homme est sous la main d'un autre,