Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t1, 1887.djvu/265

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.







ALOÏSIUS BERTRAND

1807-1841




Louis Bertrand, qui signait en bon romantique Aloïsius Bertrand, né à Céva, dans le Piémont, alors français, est l’auteur d’un charmant livre en prose : Gaspard de la Nuit, composé d’une suite de petits poèmes (poèmes est le mot) « dont la façon, dit Sainte-Beuve, lui coûtait autant que des vers. » Ce volume ne parut qu’après la mort de l’auteur, en 1842. Bertrand, dont la vie fut pénible et très courte, n’écrivit que bien peu de vers, mais il eut le bonheur mérité de faire le chef-d’œuvre des ballades romantiques. « La Bourgogne était devenue sa patrie adoptive. Il suça le sel même du terroir, a dit Sainte-Beuve, et se naturalisa tout à fait Bourguignon… Le Dijon qu’il aime est sans doute celui des ducs, le Dijon gothique et chevaleresque, autant que celui des bourgeois et des vignerons ; pourtant il y mêle à propos la plaisanterie, la gausserie du cru, et sous air de Callot et de Rembrandt on y retrouve du piquant des vieux Noëls… Destinée bigarre qui dénote bien l’artiste ! il passa presque toute sa vie, il usa sa jeunesse à ciseler en riche matière mille petites coupes d’une délicatesse infinie et d’une invention minutieuse, pour y verser ce que nos bons aïeux buvaient à même de la gourde ou dans le creux de la main. »

a. l.


______