Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t1, 1887.djvu/47

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




DÉSAUGIERS


1772 - 1827




Marie-Antoine-Madeleine Désaugiers, né à Fréjus, alla jeune à Saint-Domingue, où il assista à la révolte des noirs. De retour en France en 1797, il se livra à ses goûts pour le vaudeville et la chanson. Dans ce dernier genre, il s’est fait une réputation qui put se maintenir à côté de celle de Béranger.

« Malin sans méchanceté, dit Nodier, il a fait rire aux dépens de tout et ne s’est jamais permis de faire rire aux dépens de personne. On ne saurait compter ses épigrammes ni lui en reprocher une seule. » Sainte-Beuve accorda à quelques-uns de ces petits ouvrages « ce degré d’art dans le naturel qui, en chaque genre et même en chanson, constitue le chef-d’œuvre. »

______



JEAN QUI PLEURE ET JEAN QUI RIT



Il est deux Jean dans ce bas monde,
Différents d’humeur et de goût :
L’un toujours pleure, fronde, gronde,
L’autre rit partout et de tout.