Page:Lermina - L’effrayante aventure.djvu/59

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


contrais à m’introduire chez sir Random, j’ai tourné mes batteries d’un autre côté… il ne m’a pas été très difficile de découvrir le manor de Jedediah Redmore, qui possède une grande fortune et s’est érigé un véritable château, auprès de Newington Park.

« Les millions qu’il possède auraient été acquis dans le commerce des produits chimiques. La maison Redmore — Blackwith successeurs — est encore une des plus considérables de la Cité.

« Il est veuf et a une fille, Mary, à laquelle il porte une affection passionnée. Les renseignements pris dans son entourage ont confirmé les informations vagues que j’avais recueillies. En effet, Sir Athel, qui avait fait la connaissance de M. Redmore comme acheteur de produits chimiques, était devenu le familier de la maison et peu à peu une sympathie du meilleur aloi s’était établie entre lui et la jeune fille. Les qualités de naissance, d’éducation, de fortune étant des plus satisfaisantes, M. Redmore n’avait élevé aucune objection contre le choix de sa fille et le mariage avait été fixé à l’été prochain, vers juin ou juillet.

« Subitement et sans qu’on pût même suppo-