Page:Lignon - Importance de la conformation de la tête sur les aptitudes du cheval.djvu/36

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 39 —
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

Tête petite. — Apanage ordinaire des bons chevaux, quand ses dimensions ne sont pas exagérées dans le sens de moins ; la tête petite est ordinairement agréable au coup d’œil et produit un effet subit et attractif sur celui qui la contemple : c’est en un mot la tête des amateurs. Dans sa petitesse, elle doit présenter, pour être distinguée, toutes les qualités requises : elle doit être courte, carrée, bien suspendue à l’encolure. Certaines races privilégiées en sont seulement pourvues : ce sont les races arabe, anglaise (pur-sang) et celles qui en émanent.

Légère et mobile, de même que toutes ses parties annexes, ce qui est une preuve d’un tempérament nerveux, ardent, on ne saurait trop s’attacher à la rechercher, à cause des précieuses qualités que présentent ordinairement les animaux que la nature en a pourvus.

Tête maigre. — Une des conditions indispensables à une tête bien faite, c’est celle d’être maigre sans être décharnée. Elle est bien faite, quand les saillies et les cavités de la face sont bien marquées, et que l’auge est bien évidée ; elle indique un tempérament sec, nerveux, spécial à certains animaux ; tandis que si elle est empâtée et sans formes extérieures bien apparentes, elle annonce, comme je l’ai déjà dit, un tempérament lymphatique et est un caractère de mollesse acquise ou congéniale diminuant de beaucoup l’importance de ses formes.

Mais quoi de plus laid et de plus affreux à voir, qu’une tête grosse et maigre, qui annonce ordinairement l’état d’embonpoint de l’individu ; les saillies extrêmement développées ; les salières et autres cavités profondes à l’extrême ; les tempes énormément saillantes ; la peau souvent excoriée. Ajoutez à cela les lèvres souvent pendantes, et vous aurez le