Page:Luzel - Contes populaires, volume 2, 1887.djvu/46

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


son, elle prit elle-même le commandement de l’armée et la conduisit en France, mais avec un grand retard.

Tout s’expliqua, et Calaman épousa alors la princesse, et il y eut de grands festins et de belles fêtes.

Le vieux roi mourut, peu de temps après, et Calaman lui succéda sur le trône de France.


(Conté par Bertrand Le Noac’h, de Gourin
(Morbihan). — 1873.)