Page:Luzel - Contes populaires, volume 3, 1887.djvu/362

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le vieux roi mourut, dans le mois, pour avoir mangé et bu et s’être amusé avec trop peu de modération, disent les mauvaises langues, et Fanch de Kerbrinic lui succéda sur le trône et devint roi de France, grâce à l’esprit de Petit-Jean. Aussi, ne l’oublia-t-il pas, et il en fit son premier ministre.


Conté par Guillaume Garandel. — Plouaret, 1871.