Page:Mélanges Boissier, 1903.djvu/450

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
420
M. ROSTOVTSEW

melle, la restitution admise ne donne pas de sens. Que veut dire xoivôv i£paaa[i.£vcv ? Où trouvera-t-on un y.oivov entier fonctionnant comme prêtre du dieu Auguste et de la déesse Rome ? Et à quel titre (igure donc cette phrase étrange à la tête d’une énumération de personnes qui ont fait des sacrifices et des jeux en Fhonneur de l’empereuiet de Rome ? Est-ce l’inscription votive du temple ? C’est ce que semblent croire plusieurs savants qui ont accepté la restitution*. Une inscription votive sur une ante et en tête d’une liste ! voilà une hypothèse bien difficile à accepter. Donc les premières lignes de notre inscription telles qu’on les lit dans le Corpufi et ailleurs ne donnent pas de sens. Ce qu’on peut dire, même avant toute analyse de l’inscription entière, c’est que l’intitulé doit être en rapport étroit avec le texte même. Quel est donc ce texte ?

Nous avons une liste copieuse de noms appartenant aux meilleures familles provinciales de la (3alatie’, liste rédigée sous le principat de Tibère, an par an’. Chaque nom est accompagné de l’énumération des jeux, sacrifices, largesses, constructions donnés au peuple ou pour mieux dire aux deux ou trois peuples galates (le xoivcv n’est pas nommé I) par les personnes susdites. Ces personnes sont en partie des chefs galates (lIuXa’.ixÉvr, ?, fils du roi Amyntas*,’AX6(cp’. ?’Axe-opeiyoç"’) qui ont conservé leurs noms gaulois, en partie des provinciaux aux noms grecs ^, en partie enfin des individus aux noms romains [’Io]uXtoç Iloviaoç et [KJo’.vToç TiWioq llouXxeo. Tous ces noms forment cinq groupes distincts, chaque groupe contenant de quatre à cinq noms ; à la tête de chaque subdivision se trouve un cognomen romain accompagné de la préposition ïrJ^, évidemment pour dater le groupe. Aucun de ces personnages n’est qualifié dans le texte de l’inscription ; donc l’intitulé en disait assez. Mais cet intitulé étant incomplet, tâchons de déduire la position de nos personnages de l’étude de leurs fonctions. Sacrifices, jeux, largesses en blé et en huile, constructions à l’intérieur du temple et tout autour, au dehors, pour servir au culte et aux jeux, qui pourrait les faire autre que le prêtre du temple, le sacerdos Romae

. Voy. en dernier lieu Gagnât, Inscriptiones graecae, 157. . V. p. ex. Perrot, De Galatia provincia Romana, p. 75 et suiv. . L’annuité résulte du fait que les personnes nommées dans la même rubrique se vantent d’avoir donné de l’iiuilc aux peuples:oXou toO èvtauxoû; v. p. ex. 1. 50 et suiv. . L. 14 et 31, cf. 26.

. L. 24 et 32.

. L. 31, 35, 37, 57, 70.

. L. 60 et 66.

.’E7i MetIXXou 1. 13, è7 : « JpovTwvoç 1. 34, [l7i S]tXouavo[0] 1. 50, [k BjaoïXa 1. 65.