Page:Mérat - Les Trente-six Dédicaces pour les trente-six quatrains à Madame, 1903.djvu/15

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


II

AU POÈTE

Nié poète, c’est ton lot ;
Tous les temps ont mêmes allures :
On a pris pour des gravelures
Ces vignettes de Gravelot.