Page:Mérat - Les Trente-six Dédicaces pour les trente-six quatrains à Madame, 1903.djvu/18

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES TRENTE-SIX DÉDICACES

9

V

A CLAUDINE

Cet hommage m’eût été doux :
Je voulais par humeur badine
Vous offrir ces quatrains, Claudine ;
Mais ils sont bien lades pour vous.