Page:Mérat - Les Trente-six Dédicaces pour les trente-six quatrains à Madame, 1903.djvu/49

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


XXXVI

AUX AUTRES

Ils sont trop ! qu’es-tu malheureux
Contre ces flots intarissables ?
O tous les grains de tous les sables,
Vous n’êtes pas aussi nombreux.

Mai 1903.