Page:Meilhac et Halévy - Théâtre, VII.djvu/413

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHŒUR DES CIGARIÈRES.
Au secours ! n’entendez-vous pas ?
Au secours ! messieurs les soldats !

PREMIER GROUPE DE FEMMES.
C’est la Carmencita !

DEUXIÈME GROUPE DE FEMMES.
C’est la Carmencita ! Non, non, ce n’est pas elle !

PREMIER GROUPE.
C’est elle !

DEUXIÈME GROUPE.
C’est elle ! Pas du tout !

PREMIER GROUPE.
C’est elle ! Pas du tout ! Si fait ! dans la querelle
Elle a porté les premiers coups.

TOUTES LES FEMMES, entourant le lieutenant.
Ne les écoutez pas, monsieur, écoutez-nous !

PREMIER GROUPE, tirant l’officier d’un côté.
La Manuelita disait
Et répétait à voix haute,
Qu’elle achèterait sans faute
Un âne qui lui plaisait…

DEUXIÈME GROUPE
Alors la Carmencita,
Railleuse à son ordinaire,
Dit : « Un âne, pour quoi faire ?
Un balai te suffira ! »

PREMIER GROUPE.
Manuelita riposta
Et dit à sa camarade :
« Pour certaine promenade,
Mon âne te servira… »

DEUXIÈME GROUPE.
« Et, ce jour-là, tu pourras
À bon droit faire la fière ;