Page:Moréas - Réflexions sur quelques poètes, 1912.djvu/285

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée





NÉPOMUCÈNE LEMERCIER



M. Maurice Albert a publié un livre intitulé : Les Théâtres du boulevard de 11 89 à 1848. M. Marc des Granges a également traité ce sujet.

Ainsi, nous savons à présent toute sorte de choses sur Thistoire du pré-romantisme au théâtre, sur les origines du drame romantique. Hugo et le père Dumas auront beau faire, nous sommes désormais dans leur secret.

M. Maurice Albert ne prend pas des gants pour crier à Victor Hugo :

— Vous avez enfoncé des portes qui étaient ouvertes depuis plus d’un quart de siècle tout le long des boulevards !

Et tous ces critiques et historiens se mettent à chanter en chœur les louanges de Pixérécourt et de Ducange. Je dois ajouter que c’est apparemment sur un mode à moitié sérieux.

A vrai dire, ces découvertes à propos des origines du drame romantique datent de loin. Elles sont instructives, curieuses, amusantes… Cela