Page:Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra (trad. Albert, 1903).djvu/482

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Page 182, ligne 8 du h. :

l’indescriptible a été réalisé — allusion au vers de Goethe dans le second Faust : « Das Unbeschreibliche, hier ist’s gethan.
252, ligne 11 du h. :
tristes envieux — Neidbolde und Leidholde.
254, ligne 9 du h. :
… l’esprit devient jeu de mots ? il se fait jeu en de repoussants calembours ! — Wortspiel, Wort-Spülicht. (Tout ce chapitre est plein de jeu de mots qui, pour la plupart, sont intraduisibles.)
255, ligne 2 du h. :
jeu de mots sur Mond (lune) et Mondkalb (être difforme).
296, ligne 15 du b. :
jeu de mots sur rein (pur) et Schwein (porc).
300, ligne 1 du b. :
paresse, pourrie — Faulheit, faulig (faul signifie paresseux et pourri).
300, ligne 14 du b. :
jeu de mot sur Eheschliessen (conclure un mariage) et Ehebrechen (rupture, adultère).
306, ligne 8 du b. :
brisé les liens du mariage — Ehebrechen (commettre adultère) et durch die Ehe gebrochen (brisé par le mariage).
319, ligne 5 du h. :
jeu de mots sur besser (meilleur) et bœser (plus méchant).
342, ligne 6 du h. :
Pech (poix) signifie au figuré : malechance, malheur.
344, ligne 5 du h.
jeu de mots sur Gründling (goujon), et Abgrund (profondeur).
397, ligne 15 du h. :
jeu de mots sur Suchen nach meinem Heim (recherche de ma demeure) et Heimsuchung (épreuve).
430, ligne 13 du h. :
jeu de mots sur Distelkopf (tête de chardon) et Tiftelkopf (tête fêlée).