Page:Poncelin - Courier francais Assemblee nationale 1er mai-25 juin 1790, V5.djvu/4

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


HARVARD COLLEGE LIBRARY

THE GIFT OF
ARCHIBALD CARY COOLIDGE
Fr 1325. C26.10

COURIER FRANÇAIS

Du

Samedi 1er Mai 1790


Assemblée Nationale


Don fait par le chapitre de Strasbourg. Décret fur la ville de Dieppe. Autre relatif à l’Ifle de Corse. Autre fur les gardes nationales. Autres en faveur des Juifs & des autres étrangers. Autre sur les affignats. Etablissement des jurés. Liberté accordé aux galairiens. Nouvelle adresse aux Français.

Une Adresse qui, dans la féance d'hier foir, a fixé l'attention par fa fingularité, étoit celle de l'églisse de Strasbourg, dans laquelle cette ex-corporaton offroit, en don patriotique, le quart, la moitié même de fon revenu, à la conditione lui conserver, & fes biens & ses privilèges. M. de Lameth, le cadet, demandoit que l’on rejetât cette offre faite d'un bien qui n'appartient pas aux donateurs, & contraire d'ailleurs aux vues ultérieures de l’Affemblée nationale. M. Lavie, député d'Alsace, s'est plaint de quelques placards, de divers écrits que le chapitre a fait répandre avec profusion dans la province, en réclamant, comme les princes étrangers, le droit de fouveraineté fur fes domaines ; & lorfque en ferons, difoit-il, à l'examen de cette queftion, je vous prouverai clair comme deux & deux font quatre, qu'ils ne font pas fondés, & vous ferez Français malgré vous.

Cette dernière expreffion n'a pas plu à tout le monde. Un peloton d'une trentaine de noirs s'est répandu au