Page:Prével et Tréfeu, La Romance de la rose.djvu/18

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène X

Les Mêmes, RÉBECCA.


RÉBECCA.

Hein ? Qu’est-ce encore ? Qu’est-ce que vous faites-là ?

FRANCISQUE.

Moi ?… rien… c’est-à-dire… je réponds à madame qui m’interroge…

RÉBECCA.

Madame vous interroge… sur le temps qu’il fera demain, n’est-ce pas ?

JEAN-LOUIS.

Attrape !… C’est bien fait !…

MISSTRESS.

Aoh ! cette petite était fort en colère…

FRANCISQUE.

A moins d’être impoli… tu comprends… je ne pouvais pas…

RÉBECCA.

Ah ! vous êtes poli avec madame ?

FRANCISQUE.

Pourquoi non ?… on est chevalier français ou on ne l’est pas.

RÉBECCA.

On ne l’est pas !… Il ne faut l’être qu’avec moi ! Madame, vous êtes de New-York, je crois…

MISSTRESS.

Yes…

RÉBECCA.

Eh bien, si vous continuez à faire à monsieur l’œil américain, je vous brûlerai la cervelle !…

MISTRESS.

Aoh !… yes, yes, très-fort en colère ! Madame, je ne faisais pas l’œil que vous dites… no, je aimais un autre personne.

JEAN-LOUIS.

Encore une autre ?…

FRANCISQUE,

Là, tu l’entends !…

RÉBECCA.

Et vous croyez que je gobe ça ? Comme si je ne savais pas par expérience ce qu’on répond dans ces cas-là ?… Quand on est pincé…