Page:Prével et Tréfeu, La Romance de la rose.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


MISTRESS.

C’est pour moi que vous dites cela ?

FRANCISQUE.

Pour vous, oui, madame, dont la seule vue le trouble et l’agite… Asseyez-vous ainsi, si vous voulez l’entendre chanter… détournez de lui ces regards pleins d’effluves magnétiques !…

MISTRESS.

Très-galant. — Very well indeed ! (S’asseyant la figure tournée vers le pavillon de gauche). Comme cela ?

FRANCISQUE.

A peu près… plus à gauche !… Voilà un pli qui fait mal… là ? Très-bien !!

MISTRESS.

Alors, vous pouvez commencer !… Je vous écoute avec ravissement ! … Je souis en extase.

FRANCISQUE.

Très-bien, ne bougeons plus maintenant.

A Octave.

A nous deux, toi devant, avec les gestes pour le cas où elle tricherait…

Francisque, sur le signal d’Octave, chante la romance de la Rose, pendant qu’Octave fait les gestes. A chaque instant, Mistress manifeste sa joie.

FRANCISQUE.
––––––––Ton destin, belle rose,
––––––––N’a pas même un printemps
––––––––Car la main qui t’arrose
––––––––A compté tes instants !
––––––––Briller et disparaître
––––––––Voilà ton avenir ! Hélas.
––––––––Le jour qui te vit naître
––––––––Te voit aussi mourir !
MISTRESS.
––––––––Oh ! very good ! Oh very well !
––––––––Joli, charmant, spirituel !!

A Octave.

––––––Oh ! Sir, c’était très-beau, très-chic !
––––––Oh ! what is sweet love in miousic !!
ENSEMBLE.
––––––––––Son voix m’enflamme,
––––––––––Ah ! quel plaisir !
––––––––––Etre son femme.
––––––––––Est mon désir !