Page:Prével et Tréfeu, La Romance de la rose.djvu/6

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pense dans ce quart d’heure-là, je crois qu’y en aurait d’aucunes à qui que ça ferait rudement plaisir !

On entend une voix qui chante.

––––––––Ton destin, belle rose,
––––––––N’a pas même un printemps
––––––––Car la main qui t’arrose.
––––––––––––––––––Etc.

La voici !


Scène II

JEAN-LOUIS, MISTRESS, puis OCTAVE, puis RÉBECCA.


MISTRESS, à part, accent anglais.

Aoh !! Lé romance de la rose…

JEAN-LOUIS.

Comme elle me reluque… Chaque fois qu’elle lève des écoutilles sur moi, c’est autant de coups de gaffe que je reçois en plein dans l’estomac !… Et dire qu’elle me voit me livrer à une besogne humiliante et qu’elle n’a pas honte de moi !… — Voilà ! En Amérique, c’est comme ça aux yeux du Sesque, c’est l’homme qui rehausse le travail !

La voix à l’intérieur.

––––––––L’amour qui te cueille
––––––––Te ressemble souvent, etc.

Allons, bon, faut que c’t’autre recommence à roucouler, mais il va la faire déraper c’t’animal-là !

OCTAVE, à la fenêtre.

Oh ! Mistress Johnson !

MISSTRESS.

Aoh ! Very well. Splendid ! Merci ! Merci !

RÉBECCA, passant au fond, à part.

Ah ! bah !… un baiser à l’adresse de mon époux ! Est-ce que la voisine du rez-de-chaussée serait une cocotte de bas étage ? Ah ! si je n’avais pas mon bain à prendre… Allons d’abord prendre mon bain !

JEAN-LOUIS.

C’est qu’ça y est !… Elle m’a t’envoyé un baiser… à moi-même, à moi qui vas-t’avoir celui de la baigner dans un quart d’heure. Ah ! je serais donc enfin aimé d’une grande dame ?…