Page:Ramayana, trad. Roussel, tome 1.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


55. Pendant qu’il courait dans la fort, à la recherche de Sîtâ, il aperçut un Râkshasa, nommé Kabandha, d’une forme étrange, à l’aspect effrayant.

56. Le héros aux grands bras l’ayant tué, brûla (son corps). (Kabandha), monté au ciel (grâce à Râma), lui parla de la religieuse Çabarî.

57. — Cette Çramanâ, remplie de mérites, va la trouver, ô Râghava. — Le héros à la gloire éclatante, destructeur de ses ennemis, alla trouver Çabarî.

58. Reçu par elle avec honneur, Râma, le fils de Daçaratha, (sur son conseil), s’aboucha aux bords de la Pampâ avec le singe Hanumat.

59. Hanumat l’adressa à Sugrîva à qui le puissant Râma raconta

60. Depuis le commencement ce qui lui était arrivé, spécialement ce qui concernait Sîtâ. Le singe Sugrîva ayant ouï toute l’histoire de Râma,

61. S’allia de grand cœur avec lui, en présence d’Agni. Alors il lui dit son inimitié avec le roi des singes.

62. Râma, mis au courant de tout par l’affection que lui portait l’infortuné, lui promit de tuer Vâli.

68. Le Vânara Sugrîva apprit la force de Vâli à Râghava, doutant que la sienne (lui fût égale).

64. Dans le but d’éprouver Râghava, Sugrîva lui montra le cadavre colossal, semblable à une haute montagne, de Dundubhi.

65. Souriant à la rue du squelette, le héros valeureux, puissant, le lança de l’orteil à une distance de dix Yojanas.

66. Puis il traversa sept Çâlas d’un seul trait, de grande dimension, ainsi qu’une montagne et le Rasâtala. Il inspira ainsi (toute) confiance (à Sugrîva).

67. Plein de joie et d’espoir, le grand Kapi, accompagné de Râma, se dirigea vers la caverne Kishkindhâ.

68. Sugrîva, le meilleur des Haris, au teint jaune d’or, poussa un rugissement. À ce grand cri, le roi des singes sortit,

69. Avec l’agrément de Târâ, pour combattre Sugrîva. Râghava cependant le tua d’un seul dard.

70. Ayant ainsi vaincu Vâli dans le combat, à sa prière, Râghava établit Sugrîva sur son trône.

71. Alors, convoquant tous les singes, le taureau des singes les envoya dans (toutes) les directions, afin de découvrir (la retraite) de la fille de Janaka.