Page:Ramayana, trad. Roussel, tome 1.djvu/41

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


SARGA XI


DAÇARATHA ADOPTE RǏSHYAÇRǏNGA


1. Écoute encore, ô Indra des rois, ce récit salutaire, tel que je l’entendis du sage (ascète), le meilleur des Dévas.

2. Dans la tribu des Ikshvâkus naîtra le vertueux Daçaratha, prince vénérable, au langage sincère.

3. Ce roi s’unira d’amitié au roi des Angas qui adoptera sa fille, douée de grandes qualités, et nommée Çântâ.

4. Ce glorieux prince, fils du roi Anga, sera le célèbre Romapâda. Daçaratha viendra le trouver.

5. Je suis sans descendance, ô roi vertueux : Que l’époux de Çântâ offre un sacrifice sur ton ordre, dans le but de m’obtenir de la postérité et (dans l’intérêt) de ma famille.

6. Après avoir ouï cette parole du roi et l’avoir méditée, le monarque, maître de lui-même, lui donnera comme fils l’époux de Çântâ.

7. Ayant adopté l’ascète, le roi dont la fièvre sera calmée, offrira ce sacrifice, le cœur joyeux.

8. Le roi Daçaratha, désireux de gloire, ayant fait l’Anjali choisira Rǐshyaçrǐnga, le meilleur des Deux-fois-nés, ô prince vertueux.

9. En vue du sacrifice, de la descendance et du ciel, le maître des hommes, le souverain, obtiendra (l’objet de son) vœu du chef des Deux-fois-nés.

10. Au (prince) naîtront quatre fils d’une valeur sans mesure ; ils assureront la perpétuité de sa race et se rendront célèbres parmi tous les êtres.

11. Voilà ce que le meilleur d’entre les Dévas, le bienheureux seigneur Sanatkumâra, raconta jadis pendant le Yuga des Dieux.

12. Ainsi, ô tigre parmi les hommes, amène (l’ascète) en le comblant