Page:Ramayana, trad. Roussel, tome 1.djvu/44

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


SARGA XII


DAÇARATHA PRESCRIT L’AÇVAMEDHA


1. Un temps considérable était écoulé depuis qu’ils habitaient là, heureux, lorsque le roi résolut d’offrir le sacrifice de l’Açvamedha.

2. Il inclina la tête devant l’ascète à l’aspect divin et le consulta au sujet de ce sacrifice, fait en vue de la descendance (et dans l’intérêt) de la race.

3. Fort bien, dit-il au roi, chef de la terre. Qu’on fasse les préparatifs et que le cheval soit mis en liberté.

4. Que le terrain du sacrifice soit choisi sur la rive supérieure de la Sarayû. Le roi transmit l’ordre aux Brahmanes, parvenus à la limite (de la science) des Védas.

5. Sumantra, va chercher promptement les Rĭtvijs, interprètes du Véda, Suyajna, Vâmadeva, Jâbâli, Kâçyapa,

6. Le Purohita Vasishtha, et les autres excellents Deux-fois-nés. Sumantra, aux pas rapides, s’en alla vite.

7. Il assembla tous ces Brahmanes, instruits à fond dans les Védas. Le pieux monarque Daçaratha les salua.

8. Il leur parla un langage plein de sens, d’à-propos et de douceur : Désolé d’être sans fils, il n’y a point de bonheur pour moi.

9. Dans le but d’obtenir un fils, j’offrirai un Açvamedha, tel est mon dessein ; je veux offrir le sacrifice de l’Açvamedha.

10. Par la puissance du fils de l’ascète, j’obtiendrai certainement l’accomplissement de mes désirs. — Fort bien, dirent les Brahmanes, applaudissant à ce langage.

11. Tous, Vasishtha le premier, (approuvèrent ces paroles) tombées de la bouche du prince. Ils lui répondirent alors, Rĭshyaçrĭñga à leur tête :